Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 L'origine de l'Homme, sa nature, son essence

 

Recherche

29 avril 2006 6 29 /04 /avril /2006 11:18

En 1786, le juriste anglais William Jones compare latin, grec et sanskrit (langue sacrée de l'Inde datant de -1000). Les ressemblances l'amènent à l'hypothèse d'une origine commune, peut-être disparue. Des langues indépendantes n'auraient pu converger au point de donner des langages aussi voisins.

De ce point de départ, les langues sont groupées en familles. Cela signifie qu'elles ont des parentés entre elles, qu'on peut parler de langues-soeurs, ou cousines, ou petites cousines... On cherche aussi des “langues-mères” sur le plan historique [mais attention : c'est une métaphore ; le processus est très lent, et seul le recul de l'Histoire permet de juger]. Ces parentés se retrouvent dans la prononciation, le lexique, mais aussi la syntaxe ou la morphologie (constructions, déclinaisons...), qui sont la base de la langue et évoluent beaucoup moins vite.

Ces parentés correspondent à des peuplements sur le plan géographique, mais ces peuplements sont liés à l'Histoire, c'est-à-dire aux déplacements de populations et aux invasions.

Plus on remonte le temps, plus on trouve de ressemblances entre les familles. On peut ainsi grouper : indo-européen + ouralien > eurasiatique (on trouve des points communs dans les pronoms, dans les conjugaisons, etc. C'est ainsi qu'on parvient à organiser les familles reconnues en familles de niveau supérieur, possédant des “ancêtres” communs.

Des chercheurs, tels que Merritt Ruhlen, ont fait des recherches à partir des racines de base de la plupart des langues du monde, y compris anciennes, à partir des notions universelles : eau, os, chien, homme, mère, enfant, bras, terre, trou... , étendus à des significations voisines (ex : chien / loup / renard argenté ou eau / source / rivière / lac...).

Et ils ont trouvé des ressemblances troublantes, qui les ont amenés à reconstituer une proto-langue originelle de l'humanité entière. Rien ne garantit l'exactitude bien sûr, car cette langue remonterait à une époque sans écriture ; et puis, le phonétisme d'une langue évolue avec le temps, ainsi que le sémantisme des mots. Disons qu'il s'agit là d'une hypothèse très intéressante, avec des arguments.

Cette hypothèse, qui ne saurait être exempte de critiques, est confortée par l'étude des origines de l'espèce humaine : d'après les dernières recherches (et les dernières trouvailles !), il apparait de plus en plus clairement que notre espèce ait connu un berceau africain, d'où un effectif réduit (pendant plusieurs millénaires sans doute) de premiers Homo sapiens sapiens se serait développé et aurait, après Homo erectus, colonisé peu à peu la planète.Un groupe d'origine pour l'humanité actuelle, et une langue d'origine qui auraient tous deux évolué localement.

Le seul fait dont on est sûr, c'est que, entre un certain nombre de langues diverses, un ensemble de traits communs remarquables existe et constitue une parenté indiscutable. On ne sait pas comment était parlé l'indo-européen primitif, mais on connaît les langues qui en sont issues et ce qu'elles sont devenues en se différenciant de plus en plus avec le temps: le sanskrit en Inde, le vieux-perse en Iran et, en Europe, le grec, le latin, le celtique, le germanique, le slave, etc.

En somme, lorsqu'on se penche sur l’origine des langues et des mécanismes du langage, on se heurte d’emblée au mystère même de l’histoire de l’humanité, ainsi que de son évolution à travers les millénaires.


Sources :

http://bbouillon.free.fr/univ/hl/Fichiers/Cours/orig2.htm

"La plus belle histoire de l'homme - Comment la terre devint humaine",
écrit par André Langaney, Jean Clottes, Jean Guilaine et Dominique Simonnet
1998 - Seuil

http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/monde/origine-langues.htm

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Homo Sapiens - dans genre.homo
commenter cet article

commentaires