Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 L'origine de l'Homme, sa nature, son essence

 

Recherche

17 avril 2006 1 17 /04 /avril /2006 12:55




émergence du type :
de -500 000 à 120 000


type classique :
de -120 000 à -30 000

cerveau :
1500-1750 cm3

 



 

Caractéristiques anatomiques :

  • bipédie confirmée (Position du foramen magnum, bassin court et large)
  • la face reste projetée vers l'avant
  • les pommettes sont absentes
  • les incisives sont usées
  • le torus sus-orbitaires est développé
  • le front est incliné
  • la boite crânienne s'étire vers l'arrière pour former vers l'occiput le "chignon néandertalien"


Avec l'arrivée de l'outillage du paléolithique supérieur, les tractions sur le corps sont moins fortes et les caractéristiques néandertaliennes se "gracilisent", comme en témoigne l'Homme de Saint-Césaire (Charentes Maritimes, France) découvert en 1979.

Leur origine européenne est attribuée aux Homo erectus qui, venus d'Afrique et isolés géographiquement, ont subit une dérive génétique qui les a conduit à cette spéciation. Homo neanderthalensis partage donc un ancêtre commun avec Homo sapiens sapiens, mais tous deux figurent comme deux espèces distinctes au sein du genre Homo : ils n'étaient pas interféconds.

Ces deux espèces se sont rencontrées quand Homo Sapiens sapiens, descendant des Homo erectus africains, s'est aventuré à son tour en Europe. On sait peu de choses sur la nature de leurs relations, mais ils ont partagé le même territoire et se sont trouvés en compétition pour la survie : Homo neanderthalensis avait un régime alimentaire fortement carnivore ; il semble que l'Homme de Cro-Magnon, ou Homo Sapiens Sapiens, était plus performant pour exploiter son environnement.

On sait cependant qu'il y a eu acculturation, de nombreux sites ont révélé des témoignages des échanges culturels pratiqués entre les deux espèces. Homo neanderthalensis reste lié au faciès culturel dit Châtelperronien. Il est également le premier à inhumer ses défunts.

Entre -35 000 et -32 000, on constate un rétrécissement des territoires occupés par Homo neanderthalensis, ainsi qu'une nette réduction démographique. L'extinction de leur espèce laisse encore beaucoup de questions en suspend ; lire à ce sujet l'écrit de Ian Tatersall

Partager cet article

Repost 0
Published by Homo Sapiens - dans Les Ancêtres
commenter cet article

commentaires